PROGRAMME POUR LES ACCOMPAGNANT(E)S

 

Parallèlement au programme d'activités mycologiques , la société mycologique du Gâtinais et des régions de la Loire vous propose des visites organisées , destinées plus particulièrement aux accompagnant(e)s mais accessibles également aux mycologues qui souhaiteraient profiter des ressources touristiques régionales .

VISITES ORGANISEES

Mardi 19 octobre 2004 : Visite guidée du château de Chambord

Le château de Chambord est , malgré l'exubérance de ses superstructures , d'une unité parfaite . Edifié en trente ans à partir de 1519 , il marque la transition entre les traditions gothiques et le style classique .Au centre d'un parc giboyeux , clos d'un mur de 32 Km de long et percé de 6 portes encadrées chacune d'un pavillon de chasse , s'élève le fameux château que fit construire François 1er . Du fait qu'il est clos , le parc est une importante réserve cynégétique (700 cervidés , 900 sangliers) . Son accès est limité , mais 1200 hectares environ sont ouverts aux promeneurs. Des aires de pique-nique y sont aménagées et il existe des miradors d'observation de la faune sauvage .

Mercredi 20 octobre - Nançay - Un voyage dans les étoiles -

Ce radiotélescope est situé dans le Cher au coeur de la Sologne. L'Observatoire de Nançay dépend de l'Observatoire de Paris. Il fait partie des plus grands radiotélescopes au monde.
Le radiotélescope est constitué d'un miroir plan mobile de 200 x 40 m qui renvoie le rayonnement radio sur un miroir sphérique situé à 460 m, et mesurant 300 m x 35 m. Celui-ci est sphérique, de 560 m de rayon. Il concentre les ondes sur un chariot pouvant se déplacer sur une voie ferrée de 100 m de long. Ce chariot supporte les antennes qui sont des récepteurs travaillant dans les domaines de longueurs d'onde 21 cm, 18 cm, 9 cm. Le chariot mobile, les récepteurs et le laboratoire d'acquisition sont en cours de rénovation (projet FORT : Foyer Optimisé pour le Radiotélescope Décimétrique de Nançay), impliquant le CNRS, la Région Centre avec la collaboration de l'Australie.
Ses champs scientifiques portent sur : les comètes, les enveloppes d'étoiles, les pulsars (reste de supernovae), la structure des galaxies et la mesure de la vitesse radiale des galaxies dans le cadre de la détermination des paramètres cosmologiques

Vendredi 22 octobre - La Sologne Viticole -

L'extrème sud-ouest de la région mérite bien son nom. Ici, le Gamay rouge et le Sauvignon sont sur leurs terres. Les paysage traversés varient entre vigne et cultures légumières et fruitières. C'est aussi un des rares endroits de la région qui présente un peu de relief et des routes sinueuses : un vrai régal sur deux roues. Chaque village, au cachet particulièrement authentique propose sa cave. Ne vous en privez pas ! Le Gamay est un vin fruité qui se boit jeune, quant au Sauvignon, il est plus subtil et aromatisé, idéal pour accompagner un poisson.
La visite du vignoble sera suivie d'une visite d'une chèvrerie artisanale

Autres Possibilités : Visites libres

* Faïencerie de Gien

Depuis Briare la Loire a parcouru dix kilomètres, paisible, elle arrive aux portes de Gien, de son lit on distingue un château du XVe siècle, reconstruit en grande partie après la seconde guerre mondiale à cause des destructions dues aux bombardements. Le château essentiellement en brique matériau du pays, abrite aujourd’hui le musée international de la chasse à tir et de la fauconnerie. Il est remarquable entre autres pour ses collections de trompes et de boutons de vénerie. Ce fut surtout Anne de Beaujeu, fille de Louis XI et comtesse de Gien qui marqua le château de son empreinte, le bâtiment servit de résidence à François Ier, ainsi qu’à Anne d’Autriche et Louis XIV enfant en 1652, alors que guerroyaient dans les parages les armées de Turenne et de Condé pendant la Fronde. Jeanne d’Arc a rencontré Charles VII ici pour la première fois venant de Vaucouleurs le 1er mars 1429

La faiencerie

A l'ouest de la ville sur 6 hectares se sont installées sur les terrains de l'ancien couvent des minimes, " les faïenceries ".

Le " Gien " est le terme couramment utilisé pour désigner cette belle faïence créée en France au début du XIXe siècle. L'histoire est la suivante : Un habitant de cette ville Guyon, s'associe en 1821 avec un Anglais nommé Thomas Hulm dit Hall, professionnel de la céramique. La manufacture devient vite prospère, leurs premières productions furent réalisées en faïences calcaires dites : " terres de pipes ". Malheureusement peu de temps après sa fondation en 1826, Hall le " précurseur ", confronté à de graves difficultés personnelles est contraint de dissoudre la société. A partir de cette date, cinq " repreneurs " vont se succéder avant de transformer l'entreprise en société anonyme en 1875. Déjà en 1867 elle possède plus de six fours, elle se modernise au fur et à mesure que les commandes de l'Europe entière affluent. Pour ne citer qu'un exemple célèbre, les carreaux pour le revêtement mural des couloirs et stations du métropolitain de Paris, viennent de Gien.
Le procédé de fabrication est complexe, les matières premières, silices, sables ou kaolins, subissent une première cuisson de soixante dix heures à 1240° C cela produit le " biscuit " pour la décoration. Une fois ornée de son motif la pièce est émaillée, puis placée dans le four suivant chauffé à 1150°. La faïence peut être décorée en atelier, avant de subir sa dernière cuisson dans un four tunnel à 780°C. La fabrique, comme on se plaisait à dire au pays, se tourne désormais vers l'exportation, et fait appel pour la création de ses motifs à des personnalités contemporaines des arts décoratifs tels Paco Rabanne, Jean Michel Wilemotte, ou Andrée Putman.

Autres Propositions :

· Palais Jacques Cœur à Bourges
· Maison du braconnage - 41600 Chaon -
· Musée de Sologne - 41206 Romorantin - Lanthenay -
· Maison des étangs - 41210 St-Viâtre -
· Musée international de la Chasse (Château de Gien) - 45500 Gien -
· Ecomusée de Ligny-le-Ribault
· Musée de l'objet - 41000 Blois -
· Caves champignonnières - 41400 Villiers-sur-Loir -
· Aquarium de Sologne : Aliotis - 41200 Villeherviers -
· Musée de la sorcellerie - 18410 Blancafort -