LA MYCOLOGIE DANS LE LOIRET et LA REGION CENTRE

 

Un peu d'historique

Il semble difficile de dire quand a débuté , dans le Loiret , une approche scientifique de l'étude des champignons .Pourtant dans ce département , couvert par une des plus grandes forêts de France , il ne semble pas possible qu'un mycologue n'ait porté son attention un jour ou l'autre sur ce cinquième règne du monde vivant .Pourtant toutes les recherches que j'ai effectuées ne m'ont rien appris .Il semble qu'il n'existe aucun inventaire ou herbier mycologiques dans le Loiret.

Certes des expositions de champignons existaient. On déterminait avec les outils dont on disposait...le petit Maublanc(1ère édition en 1921) , les plus savants se servaient de la Flore de Constantin et Dufour , puis arriva enfin la Flore analytique de Kühner et Romagnesi(1951).C'est ainsi qu'en octobre 1945 , Monsieur SOUGY , alors Conservateur du Musée des Sciences d'Orléans et Président de la toute jeune Association des Naturalistes orléanais organisa une exposition de champignons destinée à la fois au public et aux scolaires. Il faut bien le dire , c'était une initiative peu commune à l'époque. L'idée était lancée. En septembre 1952 , les Naturalistes orléanais présentaient une exposition mycologique à l'occasion su Salon d'Horticulture dans l'ancienne salle des fêtes d'Orléans ,exposition qui connut un vif succès . Les salons d'Horticulture de 1960 et 1963 à Pithiviers permirent de réitérer cette initiative .Forts du succès grandissant ,les Naturalistes orléanais inauguraient à Orléans en 1963 une vraie exposition naturaliste dans une salle municipale aujourd'hui détruite.

A partir de 1966, toujours grâce à Monsieur SOUGY , les expositions de champignons se tinrent dans les locaux du nouveau Museum des Sciences et prirent en 1980 le nom de "Salon du champignon " . Suite à quelques brouilles conflictuelles entre le nouveau Conservateur du Museum , Dominique JAMMOT , les Salons du champignon d'Orléans élurent domicile au Château de la Charbonnière à Saint-Jean-de-Braye.

Suite à ces expositions , des listes des champignons exposés sont consultables. Cependant les lieux de collectes ne sont généralement pas indiqués et certaines déterminations semblent douteuses . Ainsi la présence de Lepiota hetieri, de Porphyrellus porphyrosporus , de Creolophus cirrhatus (Naturalistes orléanais ,No34 de 1981) peut être mise en doute .

En 1970 , Monsieur Georges COUDRE , alors préparateur en pharmacie dans une officine de Sully-sur-Loire fondait l'Association mycologique de Sully.Il en assurera la Présidence durant 23 ans.La couverture scientifique incomba à Monsieur Jacques POIRIER , membre de la Société Mycologique de France et spécialiste reconnu du genre Inocybe .Monsieur Roger CHAUVET succèda en 1994 à M.Coudré en tant que Président .Il devait malheureusement nous quitter le 30 décembre 2002.Aujourd'hui après Monsieur A.DANCKAERT; M.Jean-Pierre MOREAU assume la présidence de cette dynamique association à qui nous devons de belles découvertes comme Battaraea phalloides (Commune de Guilly ) , Boletopsis leucomelaena (Forêt d'Orléans , massif de Lorris ) ,Tricholoma colossus (Forêt d'Orléans , massif de Lorris) et bien sûr plusieurs inocybes .

Mais ce fut en 1978 qu'une véritable mycologie scientifique allait voir le jour avec la création de la Société mycologique du Gâtinais et des régions de la Loire.
Cette Société que fonda Monsieur Albert PERICOUCHE , diplomé de la Faculté des Sciences de Paris , documentaliste scientifique , Directeur du Service Contrôle,Qualité,Inspection et Procédures des Laboratoires pharmaceutiques Sanofi-Synthelabo allait donner à la Mycologie du Loiret un essor décisif .
En 1988 , la Société organisait le Congrès de la Société Mycologique de France sur le Domaine de l'Arboretum National des Barres . Enfin la Mycologie dans le Loiret prenait son essor avec la découverte d'espèces exceptionnelles comme Battaraea phalloides , Leucoagaricus iodinicolor , Tapesina griseovitellina .

Durant la vingtaine d'années où il assuma la fonction de Président , Monsieur Pericouche entouré de mycologues passionnés , Jacques Charbonnel , Lucien Gauthier , Alain Reynaud ,Alain Champagne , entreprit de dresser un inventaire de la flore mycologique du Loiret et ce dans le cadre du Programme National inventorial sous la direction du Docteur Régis Courtecuisse de la Faculté de Pharmacie de Lille.
C'est ainsi que parut en janvier 2000 une première édition de l ' Inventaire des Mycota du Loiret qui fut suivie par une seconde édition en janvier 2001 .
La poursuite de cet inventaire est gravement compromise d'une part par la carence manifeste en spécialistes mycologues et d'autre part par l'individualisme de certains mycologues qui répugnent à partager leurs découvertes avec le milieu associatif . Cet instinct de sauvegarde de la propriété a bien failli remettre en cause l'existence de la Société Mycologique du Gâtinais qui connut en l'année 2001 une grave crise structurelle qui aboutit à la démission du Président en exercice .
Cette scission aboutit à la création en juillet 2001 d'une nouvelle société , l'Association Mycologique et Botanique du Loiret (A.M.B.L.) , association fondée par les membres démissionnaires de la Société Mycologique du Gâtinais. Sous la Présidence actuelle de M.Raymond Durand , Directeur technique de l'Arboretum National des Barres , cette société semble avoir une vocation plus botanique que mycologique .

Aujourd'hui et demain

A)Les Sociétés mycologiques ( Région Centre)

Dans la région Centre avec ses 6 départements , on peut recenser les sociétés suivantes :

CHER (18) : Cercle mycologique de Berry-Sologne .

EURE et LOIR (28) :Société mycologique loupéenne .Responsable : Hubert Blondel (hublondel@wanadoo.fr ; Jean-Claude Proust (jeanclaude-proust@orange.fr)

Cercle mycologique Fertois. Responsable : Jean-pierre de Bloteau (jp.de.bloteau@hotmail.fr)

INDRE(36) : Association mycologique de l'Indre. Responsable :Richard Bernaer(richard.bernaer@yahoo.fr).

INDRE et LOIR(37) : Institut Botanique de Tours . Professeur Chénieux (02 47 95 29 92 )

LOIR et CHER (41) :Société d'Histoire Naturelle du Loir et Cher : Gaston Garnier (02 54 32 08 22) ;

Claudy Jolivet (claudy.jolivet@orleans.inra.fr)

LOIRET (45) : Association mycologique de Sully .Responsable : Jean-Pierre MOREAU (Tél :02.38.36.42.21)

Les Naturalistes Orléanais.Responsables : Michel Corgier(corgier-m@wanadoo.fr)

Les Naturalistes de La-Chapelle-Saint-Mesmin

Les Mycophiles des Mauves -45130 BAULE - Dr Jean Prady (Tél : 02.38.44.32.92)

Association Mycologique et Botanique du Loiret

Société Mycologique du Gâtinais et des Régions de la Loire

B)Le Programme National d'Inventaire

Ce programme dont les grandes lignes sont exposées dans le bulletin de la Société mycologique de France(BSMF) No 107(2) : 161-203 1991 ,a subi un important retard de finalisation , retard imputable à son logiciel de saisie connu sous le nom d' Adèle . Ce logiciel dont une première version de test avait été remis à quelques mycologues volontaires en fin d'année 1998 est toujours à l'heure actuelle en "stand-by" et beaucoup de mycologues qui avaient donné leur accord pour utiliser ce logiciel pour rentrer leurs récoltes semblent aujourd'hui déçus ou découragés ...un lourd silence plane sur"Adèle".Cependant l'optimisme de Régis Courtecuisse ne semble pas trop en souffrir et il nous promet que bientôt une version"papier" de l'inventaire devrait poindre à l'aube de 2004 .Nous en acceptons l'augure . Un point est sûr , c'est que Régis se trouve aujourd'hui en possession d'une documentation colossale de récoltes couvrant l'hexagone , cela malheureusement sous des formats divers(notes , saisies papier , saisies informatiques hétérogènes) . Certes on peut regretter l'échec de ce logiciel qui aurait du permettre une saisie uniforme des données et un avancement rapide du programme . Ceci dit , l'inventaire national est démarré , il continue en dépit de ces obstacles et bientôt l'effort de chacun sera récompensé ...un grand merci à Régis .

En ce qui concerne le Loiret , la société mycologique du Gâtinais , centralisatrice de toutes informations mycologiques du département , poursuit le programme et transmet au coordinateur national . Une troisième édition de l'inventaire des mycota du Loiret devrait être finalisée en fin 2003 .

B) Inventaire mycologique des aulnaies de France

Un programme d'inventaire mycologique des aulnaies de France dont l'initiative revient à la Société mycologique de France vient de démarrer (juin 2003) . Pour le Loiret , la Société mycologique du Gâtinais qui s'est intégrée à ce programme , a retenu dans un premier temps 2 sites , l'aulnaie de Courtenay en bordure de la Clairis , et l'aulnaie de l'étang du Ravoir , aulnaie marécageuse à Osmunda regalis .

C)Projet de Liste Rouge pour le Loiret

Une liste rouge(espèces plus ou moins menacées) est en cours d'élaboration pour le département du Loiret .Voir liste rouge proposée pour le Loiret

 

D)Informations diverses

1) Partenariat NATURE CENTRE et SOCIETE MYCOLOGIQUE du GÂTINAIS

Nature Centre , Fédération régionale des associations de protection de l'environnement du Centre et représentante de FNE(France Nature Environnement) a développé pour ses recherches naturalistes en région Centre un logiciel de saisie assez proche d'Adèle . Ce logiciel connu sous le nom de Bd_Nat est opérationnel .Il intègre pour le moment 6 modules(oiseaux , mammifères , botanique , batraciens/amphibiens , invertébrés et outils de gestion .Un contrat de partenariat entre Nature Centre et la Société mycologique du Gâtinais a été signé le 7 août 2003 .La Société mycologique du Gâtinais s'engage à apporter son soutien technique , notamment dans le cadre des inventaires ZNIEFF de seconde génération . En particulier , une coopération devra être établie afin de développer d'autres modules(Fichier validé de champignons , habitats) prenant en charge le règne des Mycota et venant s'ajouter aux 6 modules opérationnels .Ce partenariat devrait permettre de démarrer un programme de promotion de la mycologie en région Centre.

2)Congrès National 2004 de la Société Mycologique de France

Toute information sur les sessions 2004et 2013 sont accessibles :

Session SMF 2004

Présentation du site

Pour sa session nationale 2004 , la Société mycologique de France a demandé à la Société mycologique du Gâtinais de bien vouloir organiser cette manifestation.

La session se déroulera en plein coeur de la Sologne , du lundi 18 octobre au dimanche 24 octobre 2004 , Domaine de Chalès , à Nouan-le-Fuzelier(41600).

Nouan-le-Fuzelier , c'est 9000 hectares de bois , de forêts et d'étangs , c'est aussi 2418 habitants .Facile à trouver , à 165 km de Paris , à 45 km d'Orléans sur la R.N.20 , on peut également y venir par l'autoroute A 71 ou même par le train(ligne Paris-Orléans-Vierzon).

Le Domaine de Chalès , c'est un château du XVIIIème , point d'accueil des congressistes .

C'est 450 hectares de bois avec 2 étangs , un parc animalier , une base nautique, un gymnase aux normes internationales , un mur d'escalade , mais c'est aussi un centre d'accueil de séminaires d'entreprises qui y trouvent sur un site incomparable tous les moyens techniques et l'hébergement nécessaires :

  • 1salle à manger pour 400 personnes + Bar et Cafeteria
  • 1 amphithéâtre de 400 places
  • 1 salle polyvalente de 330 m2 (pour l'expo du congrès)
  • 4 salles de travail (2 de 100m2 et 2 de 130m2) équipées de placards
  • Salles de pause(avec frigo + évier)
  • 4 petites salles pour se changer (bottes interdites dans les salles de travail)
  • Hébergement(chambres collectives + chambres twin + chambres single) pour 300 personnes
  • 1 infirmerie

Présentation de la SOLOGNE

Située au sud de la boucle que la Loire dessine entre Gien et Blois , la Sologne s'étend sur une superficie d'environ 500.000 hectares , naturellement délimitée au nord par le val ligérien , au sud par la vallée du Cher et à l'est par les collines du Sancerrois .Un arrêté ministériel , paru au journal officiel du 30 septembre 1941 fixe ses frontières officielles englobant 127 communes(environ 166.000 habitants) réparties sur trois départements

Son sous-sol résulte d'un vaste épandage de sables et d'argiles déposés au tertiaire(burdigalien) par les torrents de boue descendus du Massif Central , préfigurant la Loire.L'argile s'y est accumulée sous forme de lentilles noyées au milieu des sables , le tout pouvant atteindre jusqu'à 100 m d'épaisseur.Cela se traduit par une succession de zones sableuses très sèches et d'autres plus humides , plus ou moins tourbeuses. Ainsi cette région se présente sous la forme d'une plaine, à peine inclinée d'est en ouest , constituée de larges interfluves plats que séparent les vallées plus ou moins accentuées de ses rivières : Cosson au nord , Beuvron au centre et Sauldre au sud.

Alain BEIGNET propose le découpage suivant :

La Sologne jouit d'une grande renommée pour ses étangs , sa chasse et les champignons .Avec environ 3000 étangs et une surface d'eau de 11.000 hectares , on comprend pourquoi cette région figure ,dés 1965 , sur la "liste MAR" de l'U.I.C.N. , dans la catégorie A , au 3ème rang des zones humides françaises et c'est l'une des 8 zones humides de France d'importance internationale pour son avifaune

Pourtant la Sologne ne fait guère d'efforts pour assurer la conservation de sa richesse patrimoniale .Elle ne dispose d'aucune réserve naturelle et les belles déclarations du Préfet Paul MASSON ou plus récemment "le plan d'environnement pour la Sologne du Syndicat Sologne ne sont appliquées que très partiellement , faute de moyens et il faut le dire d'une véritable volonté politique . Seul un arrêté de biotope de 9000 hectares a été établi sur la commune de Saint-Viâtre(1987) . Il concerne les étangs suivants :

En 1991 , deux ZICO ont été désignés dans le cadre de la Directive oiseaux(étangs des communes de Saint-Viâtre et Marcilly-en-Gault intégrant la forêt de Bruadan et l'étang de l'Arche à Chémery. Aucune ZPS n'a été désignée en Sologne , qui n'a pas , non plus ,été proposée pour la France au titre de la Convention de Ramsar(Préservation des zones humides). L'avenir de la Sologne doit impérativement passer par la création d'un Parc National Régional(PNR) qui serait à la fois le symbole de la réconciliation de l'homme et de son environnement et un outil adapté pour un véritable épanouissement de la Sologne ...cela nous devons le faire comprendre aux propriétaires fonciers et aux chasseurs .

Les Forêts

Les prospections mycologiques se tiendront majoritairement sur le département du Loir et Cher .Les surfaces boisées se partagent en forêts domaniales(17.461 hectares) , en forêts privées(183.802 hectares) et bois communaux(468 hectares).

Les forêts périurbaines de Blois et de Russy essentiellement constituées de futaies de chênes .

La forêt de Boulogne constituée de feuillus et de résineux et est aussi gérée en futaie

La forêt de Chambord

La forêt de Lamotte-Beuvron

La forêt de Freteval , au nord de Morée

La forêt de Vendôme

La forêt de Marchenoir

Forêt de Gros-Bois et Forêt de Bruadan

Le Domaine de CIRAN

Des prospections mycologiques pourront avoir lieu dans certains bois communaux , sur certaines réserves patrimoniales telle la réserve naturelle des vallées de Grand-Pierre et de Vilain au nord de Blois et bien sûr sur le domaine de Chalès .

A suivre...

Pour toute question , information , documentation relatives aux champignons , me contacter soit par téléphone au 02-38-92-44-01 ou par mail :